Archives par étiquette : Maintien de la paix

Vidéoconférence avec la commandante Mme Seynabou DIOUF, lauréate du Prix de la policière des Nations Unies 2019 au Centre d’Information des Nations Unies à Dakar.

Dakar le 6 Novembre 2019. « Maman, je suis fière de toi » disait Fatimatou Bintou KANE, la

Vidéoconférence de la Commandante,Mme Seynabou DIOUF, lauréate du Prix international des policières du maintien de la paix au CINU

fille de Mme DIOUF, après avoir suivi la cérémonie de remise du prix de la policière des Nations Unies 2019 le 5 novembre 2019. Le CINU a organisé, le même jour, une vidéoconférence à la salle « Nelson Mandela » pour suivre avec ses partenaires la retransmission de la cérémonie. A l’issue de celle-ci, les journalistes, les représentants de la police nationale et Fatimatou B. KANE ont échangé avec la lauréate, Mme DIOUF. Continuer la lecture

La Police sénégalaise honorée : Mme Seynabou DIOUF, Commandant, lauréate 2019 du prix de la policière des Nations Unies.

Dakar le 1er Novembre. –  « Pour une victime qui a besoin de secours et de protection, rien

Commandant, Mme Seynabou DIOUF de MONUSCO

n’est plus réconfortant que la vue de policières fortes… », a expliqué la Vice-Secrétaire générale de l’ONU Asha-Rose Migiro, lors du lancement du Réseau international des policières du maintien de la paix, le 21 août 2011, pendant la conférence annuelle de l’Association internationale des policières, tenue à Lexington, dans le Kentucky (États-Unis d’Amérique).

Le comité de sélection qui a examiné 30 candidatures provenant de huit missions, a porté son choix sur Mme Seynabou DIOUF, Commandant de la Police Nationale du Sénégal. Elle reçoit, cette année, le 5 novembre 2019, le prix de la policière des Nations Unies pour son travail remarquable qu’elle a accompli au sein de la Mission des Nations Unies pour la Stabilisation en République démocratique du Congo (MONUSCO) à Goma, dans le Nord Kivu. Responsable du Réseau des femmes de la police de la MONUSCO qui relie des policières dans des activités de formation, d’accompagnement et de développement professionnels et d’appui mutuel, Mme DIOUF a pris d’importantes initiatives qui ont renforcé la police nationale congolaise. Elle a également assisté des victimes de violences sexuelles au sein du Réseau des femmes de la police de la MONUSCO. Elle incarne les valeurs et les vertus cardinales de l’ONU. « Elle est un exemple pour nous tous » déclare le Commissaire Luis Carrilho, Conseiller de police des Nations Unies.

Faut-il rappeler que cette distinction a été créée en 2010 par l’Association internationale des policières pour rendre hommage à la contribution de celles-ci aux opérations de maintien de la paix. Elle est décernée, pour la première fois en 2011, à Shahzadi Gulfam du Pakistan. En 2000, le Conseil de sécurité de l’ONU a adopté une résolution historique sur les femmes, la paix et la sécurité, qui reconnaît pour la première fois qu’il n’y aura jamais de stabilité durable tant que les femmes ne seront pas à la tête des négociations, des efforts d’instauration de la paix et de reconstruction des sociétés ravagées par la guerre. La capacité des femmes à apaiser les tensions, à favoriser la compréhension et à promouvoir la réconciliation, est reconnue par toute la communauté internationale.