Les élèves du complexe scolaire « Al Qalam Group » ont suivi en direct avec beaucoup d’intérêts l’ouverture officielle des travaux du Sommet sur le climat au CINU.

Dakar le 24 septembre.- Le sommet sur le climat appelle plus à l’action qu’aux discours. Les jeunes ont pris leur courage à deux mains pour délivrer des messages forts aux leaders mondiaux pour sauver notre planète qui est plus que menacée.

Photo de famille des participants

Le CINU et le groupe scolaire « Al Qalam », ont saisi cette opportunité pour regrouper une quinzaine de jeunes venant d’horizons divers à suivre l’ouverture officielle du Sommet sur le climat. Les jeunes étaient ravis des messages forts provenant de leurs paires appelant à l’action pour les dirigeants du monde. Le temps du discours sans effet est révolu ; il urge de mener des actions concrètes pour réduire les émissions à effet de serre.

les élèves dans la Salle “Nelson Mandela” du CINU

Les jeunes élèves de « Al Qalam » comptent apporter leur modeste contribution à la lutte contre les changements climatiques. Répartis en petits groupes ; les élèves vont faire des recherches sur chaque objectif de Développement Durable (ODD) durant toute l’année scolaire. Ils utiliseront les réseaux sociaux pour faire un plaidoyer auprès de leurs camarades en les incitant à avoir un comportement plus écologique. L’objectif visé à travers cet exercice est de permettre à la jeunesse de s’approprier les ODD. La jeunesse mondiale s’est engagée à faire bouger les choses dans le bon sens. Tous les messages venant des jeunes appellent à l’action.

Ce sommet est important à plus d’un titre ; car il a permis de regrouper tous les acteurs (dirigeants politiques, hommes d’affaires, la société civile et la jeunesse). L’Accord de Paris sur le climat constitue un grand tournant dans la lutte contre le changement climatique. L’objectif du sommet est de renforcer la mise en œuvre de l’Accord de Paris en demandant aux dirigeants du monde et à tous les acteurs de faire des engagements concrets et réalistes en vue d’accomplir des progrès significatifs.

A l’issue du sommet, 77 pays se sont engagés à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre à zéro d’ici à 2050, tandis que 70 pays se sont engagés à les réduire à zéro. Plus de 100 chefs d’entreprise ont pris des mesures concrètes pour s’aligner sur les objectifs de l’Accord de Paris et accélérer la mise en œuvre de celui-ci. De nombreux pays et plus de 100 villes – dont bon nombre des plus grandes villes du monde – ont annoncé d’importantes et importantes réductions d’émissions de gaz à effet de serre.

Le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, a déclaré en clôturant le Sommet que : « Vous avez donné un coup de fouet à l’action, l’élan, la coopération et l’ambition. Mais nous avons encore un long chemin à parcourir. »