Journée internationale des droits de la femme : la vitalité des femmes en lumière

Une vue du market place

Dakar, le 7 mars 2019 – A l’ occasion de la célébration de la Journée Internationale des Droits des Femmes, le Groupe Thématique Genre Régional a organisé un « market place », le mercredi 6 mars, dans les jardins du Centre d’Information des Nations Unies (CINU) et du Bureau Régional du Haut-Commissariat des Droits de l’Homme (HCDH/BRAO). Il s’agit d’une sorte de foire au cours de laquelle les agences des Nations Unies et leurs partenaires ont exposé leurs travaux et leurs produits.

En partant de la droite : Andrea Ori, Mohamed Ibn Chambas, la représentante de l’officier du programme genre de la CEDEAO, le représentant du Directeur de l’UNESCO

« En cette Journée internationale des femmes, veillons à ce que les femmes et les filles puissent concevoir des politiques, des services et des infrastructures ayant un effet sur notre vie, apportons notre soutien aux femmes et aux filles qui suppriment les obstacles à la création d’un monde meilleur pour toutes et pour tous » a dit le Secrétaire Général de l’ONU, António Guterres, dans son message annuel. Celui-ci a été lu à l’ouverture du « Market place » par Mohamed Ibn Chambas, Représentant Spécial et  Chef du Bureau des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel (UNOWAS).

Une vue de l’exposition

Le thème de l’édition 2019 de la célébration de la Journée Internationale des Femmes qui est : « penser équitablement, bâtir intelligemment, innover pour le changement », a été au cœur des discussions. Le représentant du Directeur du Bureau Régional de l’UNESCO à Dakar a notamment soulevé l’importance d’impliquer les femmes et surtout les jeunes filles dans les nouvelles technologies et de favoriser les nouvelles générations de femmes et de filles dans les sciences. De son côté, Andrea Ori, Directeur du Bureau Régional pour l’Afrique de l’Ouest du Haut-commissariat des Nations unies aux Droits de l’Homme, a souligné le rôle de soutien des Nations Unies afin de permettre aux États membres d’atteindre les Objectifs de Développement Durable (ODD). La représentante de l’officier principale du programme genre et développement de la CEDEAO a rappelé l’appui de la CEDEAO dans la lutte contre les inégalités entre les sexes.

Grapheuse réalisant son oeuvre

L’échange a été suivi par l’inauguration du « market place ».  Par ailleurs, une exposition de photographies réalisée par le CINU, en collaboration avec les tous les participants, a magnifié la femme. La foire a accueilli également des artistes féminins. Tandis qu’une slameuse a décliné avec force sa volonté de conquérir plus de droits pour la femme Africaine, une grapheuse a réalisé, devant le public venu nombreux, une fresque sur la paix.