Message publié à l’occasion de la Journée internationale de la langue maternelle.

Dakar le 21 février 2014. – La Journée internationale de la langue maternelle célèbre la diversité linguistique et culturelle, de même que le multilinguisme, comme un facteur de paix propice au développement durable.

Ban Ki-moon SG de l'ONU

Ban Ki-moon SG de l’ONU

Au moment où nous œuvrons à la réalisation des objectifs du Millénaire pour le développement et élaborons un programme de développement durable pour l’après-2015, cette diversité peut stimuler le dialogue, la compréhension mutuelle, l’innovation et la créativité, ce qui nous aidera en retour à bâtir des sociétés plus justes et sans laissés-pour-compte. Comme l’a dit un jour le regretté Président Nelson Mandela : « Si vous parlez à quelqu’un dans une langue qu’il comprend, vos paroles toucheront son intellect. Mais si vous lui parlez dans sa langue maternelle, elles toucheront son cœur. »

        Cette année, le thème retenu pour la célébration met en lumière le rôle essentiel que jouent les langues locales dans le progrès scientifique. L’objectif est de permettre un plus large partage des dernières découvertes et de contribuer en même temps à approfondir et enrichir notre base de savoir universelle grâce à une sagesse scientifique plus traditionnelle souvent négligée.

        Unissons nos forces pour promouvoir la diversité linguistique et le multilinguisme comme des éléments clefs de l’action que nous menons pour bâtir un monde meilleur et une vie de dignité pour tous.