Journée de Commémoration des victimes du génocide rwandais, entre souvenir et espoir

Dakar – La place du Souvenir à Dakar, capitale du Sénégal, a abrité dimanche 7 avril 2013 une cérémonie à l’occasion du 19ème anniversaire du génocide perpétré au Rwanda. La communauté rwandaise vivant au Sénégal et l’Ambassadeur du Rwanda au Sénégal, le corps diplomatique accrédité à Dakar dont la représentante de l’Ambassadeur d’Israël, le représentant du Gouvernement du Sénégal et la représentante du Centre d’Information des Nations-Unies (CINU) ont assisté à cette commémoration.

les enfants allument la bougie de l'espoir

les enfants allument la bougie de l’espoir

Des bougies allumées par des enfants, une minute de silence en la mémoire des victimes massacrées en 1994, des prières… Dans une atmosphère de recueillement l’assistance a revécu à travers des témoignages filmés de rescapés et d’anciens militaires sénégalais présents sur les lieux au moment du génocide les heures sombres du Rwanda au cours desquelles des centaines de milliers de personnes ont perdu la vie.
L’Ambassadeur du Rwanda au Sénégal, Gérard Ntwari a estimé que malgré le sacrifice des victimes, le peuple rwandais est « déterminé à conjurer la parenthèse du génocide » car aujourd’hui le Rwanda est «un modèle de sécurité et de développement pour toute l’Afrique », un pays « uni et renforcé » par l’épreuve.

Une vue des participants

Une vue des participants

La représentante de l’Ambassadeur d’Israël a rappelé à travers un témoignage les exactions et l’extermination des juifs en Europe au cours de la moitié du XXème siècle. Quant au représentant du Ministre de la Communication, représentant le Gouvernement du Sénégal, il a proclamé avec vigueur : « plus jamais ça » !
Pour la représentante du CINU, citant le Secrétaire Général de l’Organisation des Nations-Unies, « les génocidaires et autres criminels présumés savent que, quel que soit l’endroit où ils se trouvent, ils devront rendre des comptes devant le Tribunal pénal international, d’autres tribunaux internationaux et les tribunaux rwandais. Le Tribunal pénal international pour le Rwanda continue de rendre la justice, en coopération avec le Rwanda et d’autres États. La justice pénale internationale témoigne de notre volonté collective d’affronter les crimes les plus abominables. Le nouvel âge de la responsabilité est bien là. »