Alerte à l’infox, le CINU riposte

Dakar, 13 mai 2020 – Le Centre d’Information des Nations Unies de Dakar (CINU Dakar) s’est lancé dans une campagne contre la désinformation en Afrique. Il s’agit de vulgariser les bonnes pratiques dans le cadre de la lutte contre le COVID 19.

Ainsi, CINU Dakar, produit des supports video sur les réseaux sociaux en langues Nationales Africaines. Nous vous les proposons en cliquant sur les liens suivants :

En langue WOLOF ==>  https://youtu.be/zc-S4q9ZCE4

En languePulaar ==> https://youtu.be/JQD8pXkgHso

En langue Kirundi ==> https://youtu.be/j2JUg4oxTR8

En langue Lingala ==> https://youtu.be/SUDI_3esebE

En langue Bambara ==> https://youtu.be/6JySJiGd2Ag

 

L’art urbain au service de la lutte contre le COVID-19

Artistes, public, Chefs d’Agence, personnels de l’ONU devant l’oeuvre de BeauGraff, Madzoo, Xalima.
Conception graphique : Massamba Fall, CINU Dakar

 

 

 

 

 

 

 

Dakar, 12 mai 2020 – Musiciens, peintres, rappeurs, comme partout dans le monde, les artistes sénégalais se mobilisent dans la lutte contre le COVID-19. Pour diffuser les gestes de prévention, les Nations Unies au Sénégal, ont offert un espace d’expression aux jeunes graffeurs du collectifs RBS CREW, le temps d’une collaboration riche en émotions.

L’oeuvre de BeauGraff, Madzoo et Xalima. Crédit photo : Massamba Fall, CINU Dakar

Le mois de ramadan, encore moins le soleil de plomb sous lequel brule l’asphalte dakarois, ne suffisent à faiblir leur enthousiasme.

Ils se nomment Madzoo, BeauGraff et Xalima, des noms d’artistes qui sonnent comme une promesse de leur talent, qu’ils ne vont pas tarder à révéler. L’ambiance est bon enfant et leur énergie contagieuse finit de se répandre à tous les collègues de l’ONU au Sénégal, venus participer à ce projet.

Continuer la lecture

COVID 19, Priorité des Nations Unies au Sénégal

Dakar, 8 mai 2020 – Dans la lutte contre le COVID-19, le Système des Nations Unies au Sénégal (SNU) joue sa partition, en sa qualité de premier partenaire au développement du Sénégal. Ainsi, son Plan de préparation et de réponse au COVID-19 a été présenté au Ministre de l’Economie du Plan et de la Coopération, Amadou Hott, avec la participation virtuelle des représentants des différentes entités de l’ONU au Sénégal.

Le Plan de préparation et de réponse au COVID-19 du SNU au Sénégal, a été élaboré en rapport au contexte et aux besoins du Sénégal, notamment en appuyant les priorités identifiées par le Gouvernement dans le Plan de réponse national au COVID-19. En outre, conformément aux recommandations du Secrétaire général Antonio Guterres et à la réponse globale de l’ONU à l’échelle mondiale, il tient compte des trois priorités mondiales de l’ONU, que sont la suppression du virus pour le contrôle de la pandémie ; la sauvegarde de vies et des moyens de subsistance et la construction de l’après COVID-19.

Continuer la lecture

Revue de Presse sur le COVID-19/Press Review on COVID-19

 

 

REVUE DE PRESSE SUR LA COVID-19 DU 23 MAI 2020

REVUE DE PRESSE SUR LE COVID-19 DU 20 MAI 2020

REVUE DE PRESSE SUR LE COVID-19 DU 19 MAI 2020

REVUE DE PRESSE SUR LE COVID-19 DU 18 MAI 2020

REVUE DE PRESSE SUR LE COVID-19 DU 16-17 MAI 2020

REVUE DE PRESSE SUR LE COVID-19 DU 15 MAI 2020

REVUE DE PRESSE SUR LE COVID-19 DU 14 MAI 2020

REVUE DE PRESSE SUR LE COVID-19 DU 13 MAI 2020

REVUE DE PRESSE SUR LE COVID-19 DU 12 MAI 2020

REVUE DE PRESSE SUR LE COVID-19 DU 11 MAI 2020

REVUE DE PRESSE SUR LE COVID-19 DU 9  MAI 2020

REVUE DE PRESSE SUR LE COVID-19 DU 8 MAI 2020

REVUE DE PRESSE SUR LE COVID-19 DU 7 MAI 2020

REVUE DE PRESSE SUR LE COVID-19 DU 6 MAI 2020

REVUE DE PRESSE SUR LE COVID-19 DU 5 MAI 2020

 

COVID 19

Le CINU Dakar développe une page spéciale sur la pandémie du COVID 19 à suivre : en vous connectant sur le site :

Suivez-les conseils de prévention :

 

Compilation de vidéos sur le COVID-19 en Wolof

Cette compilation de vidéos résume les différentes dispositions à prendre en terme de prévention pour lutter contre la propagation du coronavirus en langue locale (Wolof). C’est une compilation faite par le Centre d’Information des Nations Unies de Dakar. Cliquez sur le lien pour voir la vidéo postée dans notre chaîne YOUTUBE

La Sécurité des femmes journalistes en question

photo de famille

Dakar, 12 mars 2020 – Du 10 au 12 Mars, le Bureau Régional de l’UNESCO Afrique de l’Ouest (Sahel) en partenariat avec le Centre d’Information des Nations Unies (CINU Dakar), la Fondation Svenska Poskod, la Fédération Internationale des Journalistes (FIJ), le Syndicat des Professionnels de l’Information et de la Communication du Sénégal (SYNPICS), Reporters sans Frontières (RSF), le Conseil des Editeurs et Diffuseurs de Presse du Sénégal (CDEPS), le Réseau Inter Africain pour les Femmes, Medias et Développement (FAMDEV) et le Comité d’Observation des Règles d’Ethique et de Déontologie (CORED) a organisé un atelier de formation sur la sécurité des femmes journalistes. Durant trois jours, les participantes se sont familiarisées avec les dispositifs et les outils nécessaires pour assurer leur sécurité dans l’exercice de leur profession. Continuer la lecture

CINU Dakar lance la discussion mondiale à Dakar avec les jeunes

Une vue des élèves

Dakar, 11 mars et 15 mars 2020 — L’équipe du Centre d’Information des Nations Unies (CINU Dakar) est allée à la rencontre des élèves de l’école bilingue Américano – Sénégalaise (SABS) afin de leur expliquer les enjeux de leur participation à la discussion mondiale lancée par le Secrétaire général de l’ONU, le 02 janvier dernier.

La centaine d’élèves rassemblés a suivi avec beaucoup d’intérêt la séance d’information. Il s’agissait de les inviter à participer au sondage d’opinion, en ligne sur « l’avenir que nous voulons » à l’horizon 2045, lorsque l’Organisation des Nations Unies fêtera son centenaire.

Idées et avis recueillis au niveau mondial seront sur une plate-forme mondiale qui permettra d’illustrer les principales conclusions de ces discussions. Ils seront présentés aux dirigeants mondiaux et aux hauts responsables de l’ONU lors d’une manifestation d’envergure qui se tiendra en septembre 2020, lors de la 75e session de l’Assemblée générale.

L’équipe de CINU Dakar, a dans la foulée, lancé le débat sur les ondes de la Radio Urbaine de Dakar “VIBES Radio”, le dimanche 15 mars 2020.

 

Pour revivre la session de lancement de la discussion mondiale auprès des élèves au Sénégal: https://youtu.be/9utI9Ie5DgU

 

 

Mme Mame Bousso Samb du Sénégal, Actrice privilégiée, Présidente d’honneur du Forum des Éducatrices Africaines (FAWE), fait le bilan des 25 ans après la conférence de Beijing.

Dakar le 7 mars 2020. – Cette année, la journée internationale de la femme est marquée par les 25 ans après Beijing. C’est l’occasion pour tous les acteurs et témoins de cette importante rencontre de faire le bilan. Ainsi, le Centre d’Information des Nations Unies de Dakar est allé à la rencontre de Madame Mame Bousso Samb qui a participé activement aux travaux de la Conférence de Beijing. Elle a dirigé le pôle focal de l’éducation de base et de la parité au moment de cette conférence. C’est une voix autorisée qui parle des avancées et des goulots d’étranglement depuis Beijing.

Mme Mame Bousso Samb, Présidente d’honneur du Forum des Educatrices Africaines (FAWE)

Mme Mame Bousso Samb, Présidente d’honneur du Forum des Educatrices Africaines (FAWE)

Faut -il rappeler que Mme Mame Bousso Samb est membre fondatrice du Conseil Sénégalais des Femmes (COSEF). Aujourd’hui elle est Présidente d’honneur du Forum des Éducatrices Africaines (FAWE).

Suivez son interview en visionnant la vidéo suivante :  https://www.youtube.com/watch?v=6o9hE-83jTs

Célébration de la Journée de commémoration des victimes de l’holocauste : Quel est le rôle des voisins complices dans la Shoah ?

Dakar le 13 février 2020.- .A l’occasion de la Journée internationale dédiée à la commémoration des victimes de l’holocauste, le CINU a organisé une exposition suivie d’une séance de projection de documentaire. Auparavant, le message vidéo du Secrétaire Général de l’ONU, Antonio GUTERRES a été projeté.  C’était en présence de Son Excellence Roï Rosenblit, Ambassadeur de l’Etat d’Israël au Sénégal et des étudiants de l’Institut de Management.

Vernissage de l’exposition sur :”les voisins complices”

 « Le comptable d’Auschwitz », un documentaire d’une heure et quart, relate les affres et les souffrances des juifs. Les participants, même s’ils ont entendu parler de l’holocauste se retrouvent émus après avoir suivi ce film. Ils ont vécu ce moment d’histoire comme s’ils y étaient. Elson Nvinga, étudiant à l’Institut de Management, ne s’en revient pas. « C’était très émouvant. On a eu à découvrir ce qui s’est passé dans le cadre de l’holocauste. […]ce genre de journée permet à la jeunesse de comprendre ce qui s’est passé antérieurement »

Elson Nvinga, Etudiant à l’Institut de management

Au delà de ces émotions, Elson Nvinga et ses camarades s’interrogent sur le rôle des voisins complices dans la Shoah montré à travers une exposition de vingt-deux panneaux. Pourquoi y a-t-il eu d’ardents participants à la persécution des Juifs tandis que la plupart se contentaient d’accepter la situation en silence ou de suivre les autres ? Pourquoi si peu de gens sont-ils venus en aide aux victimes ? Comment les gens ont-ils réagi au drame de leurs camarades, collègues, voisins et amis juifs ?

Message vidéo du Secrétaire Général de l’ONU

Malgré le contexte qui était plus favorable pour collaborer avec les nazis ou périr, on notait quelques velléités de résistances. Des gens ordinaires pétris de justice sociale, portaient assistance à leurs voisins juifs. C’est ainsi qu’un juif du nom de Esther Bem remerciait ses sauveurs en ces termes : « Je suis tellement reconnaissant envers ceux qui nous ont sauvés.  Et ils […] étaient des gens ordinaires qu’on ne trouvera jamais dans les livres d’histoire [….] À une époque où la gentillesse était si rare, ils la cultivaient [….] Ils ne pensaient pas à eux [….]  C’est quelque chose que la génération née après la Shoah doit savoir, je crois, que les gens ont des choix [….] »

Un message qui a beaucoup attiré l’attention des participants sur la nécessité d’une coexistence pacifique dans la diversité.

l’