Le Sénégal Célèbre le 70ème anniversaire de la déclaration universelle des Droits de l’Homme

Les élèves proclamant la déclaration universelle des droits de l’homme

Dakar, le 10 décembre 2018 –  A l’occasion de la célébration du 70èmeanniversaire de la déclaration universelle des Droits de l’Homme, s’est tenue une conférence à l’hôtel Terrou Bi à Dakar, sur le thème « défendez les droits de quelqu’un ». L’évènement s’est déroulé en présence du Garde des Sceaux et Ministre de la Justice, Ismaila Madior Fall, du Coordonnateur Résident du Système des Nations Unies au Sénégal, Priya Gajraj, du Représentant Régional pour l’Afrique de l’Ouest du HCDH, Andrea Ori, du Président du Comité de Pilotage de la journée, Moustapha Ka et du Président du Comité Sénégalais des Droits de l’Homme. Le Centre d’Information des Nations Unies de Dakar s’étant impliqué dans la mobilisation des élèves venus de différents lycées de la capitale Sénégalaise qui se sont illustrés par leur engagement en faveur de la promotion et la défense des droits humains.

Pour le Haut-Commissariat aux Droits de l’homme, « La Déclaration a inspiré les nombreux mouvements de libération et a amélioré l’accès à la justice, la protection sociale, le développement économique et la participation politique. Partout où ses engagements ont été respectés, elle a permis de défendre la dignité de millions de personnes, d’éviter des souffrances et de poser les bases d’un monde plus juste ». « La Déclaration de 1948, nous fournit les principes essentiels pour dominer des problèmes bien actuels ». C’est ce qu’affirme  , Michelle Bachelet dans son message, lu par Andrea Ori, le Représentant du Bureau régional pour l’Afrique de l’Ouest.

Pour sa part, le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres,

de droite à gauche, Moustapha ka, Pr comité de pilotage, Priya Gajraj, Coordonnateur Résident SNUS, Andrea Ori, Représentant HCDH/BRAO, Pape Sène, Président du Comité Sénégalais des Droits de l’Homme

a rappelé dans son message lu par Mme Priya Gajraj, Coordonnateur Résident du Système des Nations Unies au Sénégal que « durant 70 ans, la Déclaration universelle des droits de l’homme a rayonné comme un phare dans le monde, mettant en lumière la dignité, l’égalité et le bien-être, et suscitant de l’espoir dans les lieux les plus sombres ».

Le Garde des Sceaux et Ministre de la Justice, Ismaila Madior Fall, a mentionné l’importance de la Déclaration des Droits de l’Homme dans la constitution Sénégalaise. Il a souligné que « le Sénégal est en parfaite communion » avec le texte en question. En effet, son pays siégera à partir de 2019 à la présidence du Conseil des droits de l’Homme (CDH) des Nations Unies au mois de janvier 2019 pour un mandat d’un an.

La lecture d’articles de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme, adoptée le 10 décembre 1948 par l’Assemblée générale de l’ONU, par des élèves du Centre des Martyrs de Thiaroye, du Lycée Limamoulaye de Guédiawaye et du Lycée de Yeumbeul a mis fin à la cérémonie.