« Sargal Casques Bleus » : 70 ans d’histoire

Vue d’ensemble de l’exposition « Sargal Casques Bleus »

Dakar, le 29 mai 2018 A l’occasion du 70ème anniversaire de l’existence des casques bleus des Nations Unies, le Centre d’Information des Nations Unies de Dakar (CINU) et la Direction du Patrimoine Historique des Armées (DPHA) exposent « Sargal Casques Bleus ». Le vernissage s’est déroulé au Musée de Forces Armées en marge de la cérémonie marquant la Journée des Casques Bleus ».

« Service et sacrifice ». C’est sous ce thème que les Nations Unies ont placé l’édition 2018 de cette journée internationale des casques bleus, rappelant ainsi l’héritage laissé par ces millions d’hommes et de femmes. Cette année est marquée par le 70ème anniversaire de l’engagement de ces soldats de la paix. En effet, le 29 mai 1948, le Conseil de sécurité autorisait pour la première fois le déploiement d’une opération de maintien de la paix.

Ruby Sandhu-Rojon inaugurant l’exposition.

L’exposition, « Sargal Casques Bleus » qui a pour cadre depuis ce 29 mai le Musée des Forces Armées situé au 75, boulevard de la République, à Dakar se décline en une douzaine de tableaux réalisés par le CINU. Elle retrace, d’une part, l’histoire, le travail et l’actualité des casques bleus sur tous les continents, en particulier en Afrique avec des données et des chiffres inédits. D’autre part, elle apporte des éclairages sur la contribution Sénégalaise au maintien de la Paix, ce pays étant le 12 -ème pays contributeur de troupes au monde. Enfin, cette exposition est une première car elle est en partie digitale grâce à codes à scanner (QR Code) depuis les panneaux exposés, sur des téléphones, lesquels permettent d’accéder au cours de la visite à des sites internet de l’ONU fournissant des informations complémentaires.

Autre particularité de l’exposition : la salle Capitaine Mbaye Diagne entièrement dédiée « au plus grand héros que les Nations Unies aient jamais connu ». Son inauguration s’est déroulée en présence de sa veuve, Yacine Mar. Le Capitaine Mbaye Diagne était observateur militaire de la Mission des Nations Unies pour l’Assistance au Rwanda (MINUAR). Il sauvé à lui seul près d’un millier de personnes du génocide au Rwanda. Il a été tué à Kigali le 31 mai 1994 dans l’explosion de son véhicule. Il avait 36 ans.

Cette exposition est ouverte au public jusqu’au mois de septembre.

NDLR : « Sargal Casques Bleus », en Wolof qui signifie en français merci dans le sens d’hommage aux Casques Bleus.