Les journalistes à l’école du Développement durable et de l’immigration

Une vue de la salle « Capitaine Mbaye Diagne » du CINU Dakar où s’est tenu l’atelier

Dakar – 17 octobre 2017 – Le Centre d’Information des Nations Unies a accueilli la fondation Thomson – Reuters et ses formateurs dans le cadre d’un atelier de formation en partenariat avec la fondation des Nations Unies. Pendant deux jours l’immigration et de développement durable étaient au cœur des travaux.

Journalistes, réalisateurs et chargés de communications issus d’Organisations Non Gouvernementales (ONG) ont pris part à cet atelier dont l’objectif a été de les outiller afin qu’ils soient capables de mieux traiter les thématiques liées au développement durable.

D’emblée, le cadre a été établi : les formateurs ont privilégié une approche participative à travers des exercices de groupes et des questions réponses.

Matthieu Robbins, journaliste et formateur pour la Fondation Thomson Reuters, a tenu à souligner l’importance de bien comprendre le rôle du journaliste dans sa collecte et dans son traitement de l’information.

Quant à sa consœur, Gabriella Matthews, elle a rappelé également une pratique journalistique applicable à la thématique, à savoir le filtrage de l’information pour ne retenir que ce qui intéresse vraiment les lecteurs.

Fondamentalement, cet atelier a été une opportunité pour mieux utiliser les techniques journalistiques afin de traiter de l’agenda 2030 des Nations Unies sur les Objectifs de Développement Durable (ODD).

Ainsi divers aspects tels que le rôle du journaliste, l’immigration : les facteurs d’attraction et de répulsion, les migrations africaines, les politiques migratoires, la compréhension des objectifs de développement durable et de leurs cibles, la déontologie du journaliste, les sources et leurs véracités, le Fake News, et enfin l’art de la narration ont été mis en relation avec l’immigration et le Développement Durable.