Les forces de sécurité et les journalistes à l’école des Droits de l’homme pour une meilleure compréhension de la liberté d’expression.

Dakar 21 mars 2017. – Le Haut-Commissariat des Nations Unies aux Droits de l’Homme – Bureau Régional pour l’Afrique de l’Ouest (HCDH-BRAO) ; le Bureau Régional de l’UNESCO pour l’Afrique de l’Ouest ; le Centre d’Information des Nations Unies de Dakar (CINU) ; l’Article 19 de l’Afrique de l’Ouest et l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) ont organisé deux sessions de formation sur la liberté d’expression, la sécurité des journalistes et défenseurs des droits des femmes, destinées aux forces de sécurité, le lundi 20 mars 2017 dans les locaux du CINU-HCDH.

Photo de famille des participants

Ces formations, comme l’ont si bien rappelé les différents intervenants, ont pour but d’améliorer les capacités des forces de sécurité à garantir la liberté d’expression et la sécurité des journalistes. Elles visent également à faciliter le dialogue et la coopération entre les différents acteurs : les média et les défenseurs des droits. Ces formations entrent dans le cadre de la mise en œuvre du Plan d’Action des Nations Unies sur la sécurité des journalistes et la question de l’impunité.

« Le renforcement des capacités des forces de sécurité sur le cadre juridique régissant le secteur des média (droit à la liberté d’expression, l’accès à l’information du domaine public) » et « la gestion des actes de communication avec les média et journalistes » tels sont les thèmes qui seront débattus du 20 au 25 mars 2017 par les participants. Faudrait –il souligner qu’une attention particulière est portée sur les journalistes femmes, une manière d’honorer les femmes à l’occasion de la journée de la femme. Vingt-trois participants vont suivre ces importantes formations durant cinq jours.