JOURNEE INTERNATIONALE DE LA PAIX 2016 : La prise en compte des besoins des jeunes dans les différentes instances de décision comme alternative face à la montée de l’extrémisme.

Dakar le 22 septembre 2016. – Le Centre d’Information des Nations Unies de Dakar (CINU), le bureau des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest et du Sahel (UNOWAS), le groupe de travail Paix et Sécurité en Afrique en partenariat avec la Jeune Chambre Internationale (JCI) – Dakar Avenir, ont organisé un panel autour du thème : « les Objectifs de Développement Durable, composantes de la paix » le mercredi 21 septembre 2016 dans les locaux de l’UNOWAS. Cette activité entre dans le cadre de la célébration de la Journée Internationale de la Paix.

Photo de famille des Participants

Photo de famille des Participants

Tous les panelistes sont unanimes dans leur communication que l’implication plus accrue de la jeunesse dans le processus de décision constitue une alternative crédible pour freiner l’expansion de l’extrémisme. Et l’ONU à travers la résolution 2250 du Conseil de Sécurité a instamment invité les Etats à placer les préoccupations de la jeunesse au cœur des politiques publiques de développement. La Résolution insiste particulièrement sur l’implication des jeunes dans la recherche de la paix.

Selon Agathe Kéméalo Télou, la résolution 2250 offre une bonne opportunité aux jeunes de s’impliquer dans la recherche de paix durable. L’appropriation de cette résolution devient un impératif pour les jeunes. D’ailleurs, c’est une forte recommandation du Groupe de travail Paix et Sécurité en Afrique à l’issue de la Journée.

Le leitmotiv est la sensibilisation et l’implication de tous les acteurs pour la promotion de la Paix. La fédération des efforts, la capitalisation des expériences et l’échange d’informations, sont les seuls moyens permettant aux uns et aux autres d’atteindre l’objectif qu’on s’est fixé à savoir une paix durable.