M. Ibrahim THIAW, Conseiller spécial du Secrétaire Général de l’ONU pour le Sahel face à la presse.

Dakar le 10 mai 2018.- Damian Cardonas ONSES, Directeur du CINU, a introduit M. Thiaw en parlant brièvement de sa mission dans le Sahel.

M. Ibrahim Thiaw, Conseiller Spécial du SG de l’ONU pour le Sahel (devant micro) et Damian Cardonas ONSES, Directeur du CINU (debout)

Monsieur Thiaw, prenant la parole, a décrit le Sahel et ses énormes potentialités énergétiques, économiques, culturelles et touristiques. Il a souligné l’importance de la communication pour réussir sa mission. Il est impératif de maitriser la communication sur le Sahel pour arriver à un résultat positif. Selon M. Thiaw, pour combattre efficacement le terrorisme dans le Sahel, il faut détruire son soubassement comme : la pauvreté et le désespoir des jeunes. Une question aussi complexe que le terrorisme, demande une approche multidimensionnelle pour la résoudre.

Thiaw a échangé avec les journalistes sur le

les journalistes face à M. Ibrahim Thiaw, Conseiller Spécial du SG de l’ONU pour le Sahel.

déficit alimentaire au Sahel et la nécessité d’accroitre la production pour faire face à des besoins de plus en plus accrus des populations. Selon les estimations les experts, environ 2 millions de personnes dans le Sahel courent un risque alimentaire. En parlant de déficit alimentaire, M. Thiaw a évoqué le système d’alerte mis en place par le Comité Permanent Inter-Etats de Lutte contre la Sécheresse dans le Sahel (CILSS) qui est un instrument efficace de prévention des risques. Sa zone d’intervention prioritaire couvre dix pays présentement, hormis les 5 pays du G5, elle concerne également le Sénégal, la Guinée, la Gambie, le Cameroun et le Nigéria. Mais le Sahel écologique est plus large et touche une vingtaine de pays. Les réalités d’un pays à un autre dans le Sahel ne sont pas les mêmes.

La question de la transhumance du bétail est un facteur de conflit entre les éleveurs et les agriculteurs. Cette question mérite une action particulière.

Enfin, M. Ibrahim Thiaw a promis de revenir de manière beaucoup plus approfondie sur certaines questions à l’occasion d’autres rencontres avec les média.

Damian Cardonas ONSES, Directeur du CINU, lance officiellement le programme « l’ONU à l’Ecole – l’Ecole à l’ONU » devant une trentaine de Chefs d’Établissement scolaire de lycées et collèges de Dakar et sa Banlieue.

Dakar le 30 avril 2018.- La célébration de la Journée internationale du Livre et du Droit

De Gauche à Droite : Amadou GUEYE (KMA); Son Excellence Dr Mathias Harebamungu (Ambassadeur Rwanda);Damian Cardonas ONSES ( Directeur-CINU) et Minielle BARO (NIO)

d’auteur a servi de prétexte au Directeur du CINU, Damian Cardonas ONSES, pour délivrer aux Chefs d’établissement scolaire un diplôme de reconnaissance pour les honorer de l’exemplarité du partenariat entre le CINU et ces derniers durant une quinzaine d’années.  La cérémonie officielle s’est déroulée le lundi 23 avril à la Salle « Capitaine Mbaye DIAGNE » au CINU en présence de Son Excellence Dr. Mathias Harebamungu, Ambassadeur du Rwanda au Sénégal. Continuer la lecture

Journée Internationale de Commémoration des Victimes de l’Esclavage et de la Traite Transatlantique des Esclaves : « Mémoire de l’esclavage : triomphes et luttes pour la liberté et l’égalité » et « transatlanticité »

Damian Cardona, Directeur du CINU Dakar, (debout) à l’ouverture de la séance de cinéma

Dakar, le 27 mars 2018 Dans le cadre de la Journée Internationale de commémoration des victimes de l’esclavage et de la traite transatlantique des esclaves qui s’est déroulée au Centre d’Information des Nations Unies de Dakar (CINU), la promesse de construction du monument a été rééditée. L’évènement a été marqué par le vernissage d’une exposition, la projection d’un film suivie d’une discussion animée par des intellectuels et personnalités sénégalaises.

« Ce projet c’est notre peau, notre sang, notre histoire ». C’est ainsi que le poète Amadou Lamine Sall, Commissaire, Secrétaire Général de la Fondation le Mémorial et la Sauvegarde de Gorée, a qualifié le projet d’érection du monument de Gorée en mémoire aux victimes de l’esclavage et de la traite atlantique. Après 20ans d’attente ce projet va enfin voir le jour grâce au concours des politiques et au soutien inébranlable de la Fondation Mémorial de Gorée. Continuer la lecture

Langaa buri : A la découverte des Objectifs de Développement Durable à travers une émission de jeu télévisé

Dakar, 5 novembre 2017 – La Journée des Nations Unies a été notamment marquée au Sénégal par la diffusion de l’émission de télévision Langa Buri sur la chaîne nationale (RTS1). Pour l’occasionce jeu télévisé a été associé aux Objectifs de Développement Durable (ODD).

Langaa Buri, en français : « cache – cache » est un jeu télévisé au cours duquel deux équipes concurrentes partent à la recherche d’un trésor. Pour parvenir à le trouver, les participants doivent trouver des indices qui sont cachés quelque part au Sénégal. En suivant leur parcours devant le petit écran le 28 octobre et le 05 novembre 2017 les téléspectateurs ont pu découvrir les quatre sites sur lesquels se trouvaient des indices permettant la progression du voyage des compétiteurs.

Le Camp de Thiaroye, dans la Banlieue de Dakar a permis de relier l’histoire des tirailleurs sénégalais tués par les troupes coloniale en 1944 alors qu’ils réclamaient leurs primes à l’ODD 4 qui porte sur l’éducation et l’ODD 16, sur la justice et les institutions efficaces.

ODD4, encore à Sébikotane, deuxième étape des concurrents. ODD 1, ODD 2, ODD 6 à Bambey, l’étape suivante.

Djilor, fin de parcours. C’est là que le Langa Buri a été découvert. Ce fut l’occasion d’évoquer notamment l’ODD 14 et l’ensemble des 17 Objectifs de Développement Durable à atteindre d’ici 2030.

A voir ou à revoir : Première partie :  https://www.youtube.com/watch?v=AoRAbnjadpo

Deuxième partie : https://www.youtube.com/watch?v=NNz9kiCYstM

 

 

 

Journée des Nations Unies 2017: le sport au service des objectifs de développement durable.

Dakar, le 31 octobre 2017.- Cette année la célébration de la Journée des Nations Unies est marquée par l’organisation d’un tournoi de football opposant 4 équipes le 28 octobre 2017 au terrain de l’hôtel King Fadh Palace : le Système des Nations Unies, le Ministère des Affaires Etrangères et des Sénégalais de l’Extérieur, le Ministère des sports et enfin le Ministère de la Justice.

Présentation des équipes avant le coup d’envoi

Le tournoi est riche en couleurs des Objectifs de développement durable (ODD). Les joueurs étaient habillés aux couleurs des ODD ; des flyers sur les ODD distribués au public. Les équipes se sont rivalisées d’ardeur et d’engagement dans une ambiance récréative.

Ce tournoi de football a permis, pendant deux heures d’horloge, aux sportifs de faire la promotion des dix-sept objectifs de développement durable. L’équipe du Ministère des Affaires Etrangères et des Sénégalais a battu celle du Système des Nations Unies par 4 buts à 2.

Faudrait-il rappeler que cet agenda 2030 composé de dix-sept objectifs de développement durable (ODD) a été adopté par les Etats membres de l’ONU en septembre 2015 à New York. Remplaçant les huit Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) adoptés en 2000 par l’ONU, les ODD ont la particularité d’être universel et de tenir compte des trois dimensions du développement durable : sociale, économique et environnementale.

Les journalistes à l’école du Développement durable et de l’immigration

Une vue de la salle « Capitaine Mbaye Diagne » du CINU Dakar où s’est tenu l’atelier

Dakar – 17 octobre 2017 – Le Centre d’Information des Nations Unies a accueilli la fondation Thomson – Reuters et ses formateurs dans le cadre d’un atelier de formation en partenariat avec la fondation des Nations Unies. Pendant deux jours l’immigration et de développement durable étaient au cœur des travaux.

Journalistes, réalisateurs et chargés de communications issus d’Organisations Non Gouvernementales (ONG) ont pris part à cet atelier dont l’objectif a été de les outiller afin qu’ils soient capables de mieux traiter les thématiques liées au développement durable.

D’emblée, le cadre a été établi : les formateurs ont privilégié une approche participative à travers des exercices de groupes et des questions réponses. Continuer la lecture

Traite des personnes : le Sénégal confronté à la réalité du phénomène.

Le Bureau régional pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre de l’Office des Nations Unies contre la Drogue et le Crime (ONUDC) a procédé au lancement du rapport annuel 2017 sur la traite des personnes, le 3 Août 2017, dans les locaux du Centre d’Information des Nations Unies de Dakar (CINU).

Lancement du Rapport sur la Traite des personnes au CINU

A cet effet, une conférence de presse conjointe, organisée par l’ONUDC et la Cellule nationale de lutte contre la traite des personnes, a fait l’état des lieux du phénomène au niveau national et sous régional. Selon Chantal Lacroix, Représentante régionale adjointe de l’ONUDC, la traite des personnes se présente sous plusieurs formes au Sénégal. Les plus connues sont : l’exploitation par la mendicité, la prostitution forcée et le travail domestique des sénégalaises dans les pays du Maghreb. Le phénomène touche particulièrement les couches les plus vulnérables. Il est particulièrement visible au Sénégal à travers la mendicité. Continuer la lecture

Journée internationale Nelson Mandela : Madiba, un exemple de bonne gouvernance

Au fond à droite Songde Diouf, à gauche Ousmane Sène

Dakar, le 19 juillet 2017 – Au lendemain de la célébration de  la journée internationale Nelson Mandela, le Centre d’information des Nations unies (CINU Dakar) a organisé, hier, en partenariat avec le Mouvement des jeunes Madibaristes, un ciné-débat autour du thème : « Bonne gouvernance en Afrique, l’héritage de Mandela ».

Le thème « Bonne gouvernance en Afrique, l’héritage de Mandela » a été introduit, à l’occasion de la célébration de la Journée internationale Nelson Mandela, par le Dr Ousmane Sène, directeur du West africa reseach center (Warc), et Songde Diouf, professeur de philosophie au Lycée Limamoulaye de Pikine. La discussion avec un public majoritairement composé de jeunes a suivi la projection du film « Invictus » ou « Invaincu ». Continuer la lecture

Journée Nelson Mandela : Une journée pour l’action

Un donneur du mouvement des jeunes Madibaristes

Dakar, le 18 juillet 2017 – Le campus de Université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD) puis la plage de l’Université ont été, tour à tour,  le théâtre de la mobilisation des jeunes du Mouvement des Madibaristes et de leurs camarades à l’occasion de la Journée Nelson Mandela célébrée chaque année le 18 juillet. D’une part, Ils se sont investis dans une campagne de don de sang et d’autre part dans une opération de nettoyage de plage.

En l’honneur de Nelson Mandela dit Madiba, les membres du mouvement des jeunes Madibaristes ont organisé dans la matinée du 18 juillet, en partenariat avec le Centre d’Information des Nations Unies (CINU Dakar), le Centre des Œuvres Universitaires de l’UCAD (COUD) et le Centre National de Transfusion Sanguine (CNTS), une collecte qui a permis de recueillir près de 150 poches de sang.Les prélèvements ont eu pour cadre l’intérieur du pavillon universitaire A du campus de l’université spécialement aménagé pour recevoir les donneurs qui ont eu l’occasion, dès leur arrivée, de visiter une exposition consacrée à Nelson Mandela et à ses célèbres paroles. Continuer la lecture

Rapport 2017 de la CNUCED : Le tourisme en Afrique moteur d’une croissance inclusive et d’un développement économique durable

Dr Milasoa Chérel – Robson

Dakar, 05 juillet 2017 –  À l’occasion du lancement du rapport 2017 de la Conférence des Nations Unies sur le Commerce et le Développement (CNUCED), une rencontre avec la presse a été organisée avec le Dr Milasoa Chérel-Robson au Centre d’Informations des Nations Unies de Dakar (CINU).

Ce rapport intitulé « le tourisme au service d’une croissance transformatrice et inclusive »  traite de l’importance du tourisme pour les économies africaines et également des perspectives actuelles du secteur touristique.
Par ailleurs, il invite les pays africains à tirer parti du potentiel de ce secteur afin de le mettre au service d’une croissance transformatrice et inclusive. Continuer la lecture